Actualités / Démocratie locale - mardi 05 mai 2015

Le conseil municipal en bref

Des acomptes exceptionnels pour les clubs sportifs en difficulté

ALORS QU’EST ENGAGE un travail de révision des critères de subventions aux associations sportives pour “simplifier les procédures de versement et garantir plus de transparence” – critères qui seront présentés au conseil municipal de mai –, la municipalité a identifié sept clubs sur 45, présentant des difficultés conjoncturelle de trésorerie. Afin de leur permettre de poursuivre leurs activités, le conseil municipal a voté à l’unanimité des acomptes exceptionnels à leur intention : 2 000 euros pour le Club Haltérophile, 53 500 euros pour le FC Vaulx, 1300 euros pour le Futsal Vaulx, 2 650 euros pour l’indépendante Gymnastique, 10 500 euros pour le taekwondo Club, 26 800 euros pour le Vaulx Basket Club et 16 000 euros pour le Vélo Club. Soit au total, 112 750 euros.

“Il serait temps que nos clubs se prennent en main et que leurs présidents prennent conscience des efforts de la Ville pour qu’ils poursuivent leurs activités alors que les dotations de l’Etat diminuent”, a pointé Sacha Forca, conseiller municipal Divers droite (Vaulx c’est vous). un avis que ne partage pas Philippe Zittoun (Gauche citoyenne), “en complet désaccord avec le groupe Vaulx c’est vous” : “Il faut continuer à soutenir les clubs. Si vous déstabilisez le monde sportif, ça sera des services en moins à la population.” La députée-maire a souligné que les subventions aux clubs sportifs n’avaient pas bougées. “C’est un acte politique fort, car chaque fois que nous maintenons des montants financiers, nous faisons des arbitrages et donc des choix que toutes les villes ne font pas”, a affirmé Hélène Geoffroy, proposant un débat dans les semaines à venir quant aux nouveaux critères d’attribution des subventions. un débat “passionné et passionnant”.

Sécurité routière sur le BUE : la Ville va faire des propositions

en préambule à l’ordre du jour du conseil municipal, Hélène Geoffroy a voulu revenir sur le dramatique accident survenu huit jours plus tôt sur le boulevard urbain est, rebaptisé boulevard des Droits de l’Homme, et dans lequel une jeune vaudaise, Jihane Haddad, a trouvé la mort. “Une jeune fille impliquée dans la vie de la ville, sur le plan sportif et auprès des enfants au Centre social Peyri” a rap- pelé la députée-maire. “Nous avons vécu une émotion tout à fait compréhensible“ a-t-elle ajouté. Au delà de ce drame et de l’enquête judiciaire à propos de laquelle Hélène Geoffroy s’est entretenue avec le Procureur de la république, un certain nombre de questions “légitimes” se posent désormais, sur la sécurité routière. Des mesures seront prises dès le début du mois de mai, en matière de vitesse et d’aménagements supplémentaires sur le boulevard des Droits de l’Homme, un axe mis en service la veille du terrible drame. La députée-maire a annoncé qu’un certain nombre de propositions seront faites par la Ville, et que le conseil municipal en sera saisi.

Des modulaires à l’école Langevin

Afin d’assurer un accueil de qualité des élèves et de faciliter le fonctionnement de l’école, des bâtiments modulaires vont être installés à la maternelle Paul- Langevin. Cette décision va permettre le rapatriement de la classe maternelle installée dans les locaux de l’élémentaire voisine et la création d’une nouvelle classe. elle a été votée à l’unanimité.

Une première expérience professionnelle grâce aux Chantiers jeunes

Les chantiers jeunes sont relancés. Ce dispositif s’inscrit dans une approche de prévention éducative. il s’agit d’une semaine de travail pour laquelle les jeunes vaudais âgés de 16 à 18 ans peuvent postuler. A raison de cinq heures de travail par jour pour une mission de cinq jours, ces chantiers sont rétribués 105 euros et 50 euros par le biais d’un chèque vacances. ils s’effectuent dans les services municipaux, mais aussi chez les bailleurs et structures partenaires de la Ville. Si Philippe moine (Divers Droite), a déploré qu’aucune “contrepartie morale ou de clause de bonne conduite” n’existent, tous les élus se sont accordés sur le bénéfice de ce dispositif auprès des jeunes. Les dossiers d’inscription sont à récupérer jusqu’au 29 mai au service municipal médiation jeunesse, rue du Lycée (tél : 04 72 04 93 40).

 

Le Monde Reel en question

Depuis que le Monde reel a perdu l’agrément “Centre social“ attribué par la Caisse d’allocations familiales (CAF), ses besoins ne sont plus les mêmes. La subvention municipale était de 80 000 euros, encore versée cette année. mais, en accord avec les autres partenaires financeurs, la Ville a décidé de la diminuer. La structure sera “accompagnée progressivement vers un modèle financier plus conforme à son périmètre d’intervention“, a annoncé Nadia Lakehal, qui travaille au retour d’un centre social au Mas du Taureau.

1311 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Démocratie locale > Le conseil municipal en bref