Actualités / Société - mardi 02 juin 2015

Surendettement des ménages : noyés pour faire face au quotidien

FACTURES de plus en plus lourdes à payer, pas de travail et des missions en intérim de plus en plus rares... Comme pour beaucoup de Français, le quotidien de Michel ne s’est pas amélioré. Ne pouvant plus faire face à ses charges courantes, il a contracté divers crédits à la consommation et s’est retrouvé surendetté. “Je suis séparé et au chômage, avec une pension alimentaire pour deux enfants et des charges courantes... Je me suis vite retrouvé noyé”, explique ce Vaudais de 46 ans. En trois ans, il a contracté près de 30 000 euros de dettes.

Michel fait partie des quelques 223 000 personnes à avoir eu recours à cette procédure. D’après les derniers chiffres publiés par la Banque de France, 195 126 dossiers ont été recevables. Dans le Rhône, 6226 dossiers ont été déposés en 2014, soit une augmentation de 3,08% par rapport à l’année 2013. Au niveau régional, on constate que la dette moyenne des ménages est de 36 656 euros. La moyenne nationale est quant à elle de 38 446 euros.

Il y a vingt ans en arrière, le surendettement des ménages était associé à la “flambe“ et à la surconsommation. Aujourd’hui de plus en plus de dossiers sont déposés à cause des factures, loyers et autres dépenses liées au quotidien.

Comment en sortir ?

Le service prévention des impayés est une antenne au sein du CCAS montée en 2005. Elle agit auprès des publics peu connus des services sociaux. L’accumulation des retards de loyers fait partie des premières difficultés signalées. Les salariés sont essentielle- ment concernés : beaucoup de per- sonnes seules avec des équilibres financiers fragiles. Le dépôt d’un dossier de surendettement reste l’ultime choix. Les maisons de la Métropole sont également habilitées à remplir des dossiers de surendettement.

Pour des ménages dans des situations plus confortables, l’association Crésus peut venir en aide(1). Moyennant une adhésion, elle met à disposition des outils, avocats et juristes pour assainir ses comptes et réduire le délai de la dette.

Depuis 2014, la loi Consommation a été votée pour mieux protéger les particuliers vis à vis des hypothèques rechargeables afin de ne pas engager les biens immobiliers. Elle freine aussi les crédits à la consommation de plus de 1000 euros. Enfin, elle réduit les délais d’effacement de la dette de 8 à 7 ans.

Rochdi Chaabnia

(1) Permanence de l’association Crésus : Palais de mutualité dans le 3e arrondissement de Lyon

1609 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Société > Surendettement des ménages : noyés pour faire face au quotidien