Actualités / Enfance / Jeunesse - mardi 14 avril 2015

Des élèves twittent à l’école

LES RESEAUX SOCIAUX utilisés en classe, c’est une révolution. Elle permet aux jeunes twittos vaudais de communiquer avec le reste du monde francophone. “Utiliser twitter permet de donner du sens à l’écrit. Il y a en effet une interaction directe, ils savent qu’ils vont être lus par les destinataires des tweets. Il n’y a pas forcément une culture de l’écrit chez eux”, mentionne Thomas Lazzerini, enseignant à l’école Makarenko B.

Les enfants commencent par écrire leur petite rédaction qui ne doit pas dépasser 140 caractères sur leur cahier, puis remplissent une grille de tweets que le maître corrige et valide. Ensuite, de manière autonome, ils recopient leurs messages sur l’ordinateur, la tablette ou un Smartphone. Ils les feront ensuite parvenir à leurs destinataires, seulement sous le contrôle de l’enseignant. “Nous envoyons les textes à ceux qui sont connectés à twit- ter. Nous communiquons avec des enfants qui vivent en Amérique”, commente Gessim, élève de CE2. Cette activité permet en effet à la classe d’être en lien avec 50 classes du réseau twitter dont certaines se trouvent dans le monde francophone, notamment au Québec.

L’utilisation de ce support médiatique est sous haut contrôle : “Nous avons rédiger une charte d’utilisation. Ce sont eux qui m’ont fait des propositions. Ils n’ont pas le droit de créer un compte avant l’âge de 13 ans. Ni le droit d’être grossier, ni de publier sans mon aval”, précise Thomas Lazzerini. Et d’ajouter : “C’est une activité au service des apprentissages. C’est aussi de l’éducation aux médias. Ils prennent les choses au sérieux et savent que l’on ne peut pas faire n’importe quoi”.

J.P

1907 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Enfance / Jeunesse > Des élèves twittent à l’école