Portraits / JOURNAL N°109 - mardi 17 février 2015

Walid El Amraoui,“briller comme un diamant”

Le 5 janvier dernier, lors de la cérémonie des vœux de la députée-maire Hélène Geoffroy, il ne s’est pas défilé. Walid El Amraoui, 23 ans, a entonné, devant les 1 000 invités présents, le titre “Diamonds” de Rihanna, dont le refrain, “Shine bright like a diamond” (“briller comme un diamant”), résonne encore dans sa tête.

“Ce n’était pas du tout prévu, explique- t-il. J’accompagnais le groupe de Rap Revolver qui devait se produire sur scène et avec qui j’ai collaboré pour un morceau. Lors des répétitions, j’ai demandé aux élèves du Conservatoire s’il leur était possible de jouer quelques notes avec moi. Finalement, notre petite improvisation a vraiment plu et le soir même, je faisais partie du spectacle”.

 

Walid à la ville, Wendel à la scène

Même si le jeune vaudais qui s’est choisi comme nom de scène “Wendel”, commence à être habitué aux projecteurs, se produire devant un public si nombreux reste une expérience hors du commun. “J’ai signé mon premier autographe dès ma chanson terminée. C’était assez fou ! J’ai même eu quelques propositions artistiques.” Mais Walid préfère se consacrer pour le moment à son Master en logistique par peur de ne pas réussir à se faire une place dans une industrie musicale en crise. Pourtant, il l’assure, la musique, qu’elle soit pop, electro, jazz, r’n’b ou reggae, c’est toute sa vie : “Je chante le matin, je chante le midi, je chante le soir... Je saoule tout le monde avec ça ! Avant, j’avais honte, mais désormais, je l’assume et j’en suis fier.” “Emancipez-vous de l'esclavage mental. Personne d'autres que nous-mêmes ne peut libérer nos esprits”(1), chantait Bob Marley dans “redemption Song”, le titre fétiche de ce jeune homme plein de vie. en quelque sorte, Walid el amraoui applique la maxime au pied de la lettre.

Maxence Knepper

(1) : “emancipate yourselves from the mental slavery, none but ourselves can free our minds”

Sa voix a charmé plus d’un spectateur lors des vœux de la Municipalité. Walid El Amraoui, 23 ans, rêve de percer dans la chanson.

2561 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Portraits > JOURNAL N°109 > Walid El Amraoui,“briller comme un diamant”