Portraits / Journal n°119 - mardi 01 septembre 2015

Antinéa Dugua aime les artistes farfelus

CETTE jeune femme de 29 ans, au regard pétillant, a grandi au contact du monde du spectacle. “Mon père a travaillé comme technicien sur Zingaro, j’avais 4 ou 5 ans”, confie-t- elle. C’est ainsi qu’elle a découvert les arts de la scène en suivant son père sur son lieu de travail. A 16 ans, jeune fille rêveuse, Antinéa Dugua se lance avec quelques amis dans l’événementiel et crée l’association “Les souffleurs d’étoiles”. C’est donc tout naturellement en croisant la route de Ruddy Moradel, un des initiateurs de Fédévo, qu’elle s’investit à ses côtés, tout d’abord en tant que bénévole et aujourd’hui sur un poste de salariée. “Je m’occupe de la partie administrative et des relations publiques du festival Graffik’art organisé par Fédévo”. Antinéa Dugua aime côtoyer les artistes “car ils sont un peu farfelus”. D’allure sportive grâce à la pratique intensive du roller derby, la jeune fille a été présidente de l’association lyonnaise de roller derby.

 J.P

2024 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Portraits > Journal n°119 > Antinéa Dugua aime les artistes farfelus