ARCHIVES / A Vaulx Jazz 2014 - samedi 29 mars 2014 - (17 images)

Le blues dans tous ses états

Elle a sillonné les Etats-Unis avant de faire une halte à Vaulx. La Folk blues revue a lancé la soirée. Avec trois artistes, elle a époustouflé le public. La chanteuse Leyla McCall a ouvert le bal avec des chansons créoles, reprises avec sa voix suave. Puis vient Guy Davis, une figure du country blues et véritable show man capable de charmer le public avec son charisme, sa guitare et son harmonica. Enfin, la revue accueille le canadien Harrison Kennedy, qui chante un blues triste. Avec beaucoup de chœur, sa voix touche les âmes et conte la tristesse. De la joie, de nostalgie, de la mélancolie : la revue met le blues dans tous ses états.

Il arrive triomphalement, avec son accordéon et accompagné par le Red hot Louisiana band : Clayton Jospeh Chénier, fils de l’illustre Clifton Chénier, le roi du Zydeco. Zydeco ? Un mélange de musiques créoles, de blues, R&B et de quadrilles qui incite à remuer. Grâce son accordéon, et accompagné par un percussionniste monté sur ressorts avec son washbord, percussion typique de la Nouvelle Orléans, porté comme une cotte de mailles le public danse et se lève enfin les chaises. Le prince du Zydéco, quitte même la scène où il trône pour saluer son public. Avec sa bande de musiciens, il vogue entre blues et funk. Le public en transe remue. Le prince se transforme même en loup pour exprimer sa satisfaction. Quelle soirée !

Photos © Jean-Loup Bertheau

Il s’agit d’une des soirées les plus attendues du festival : la soirée du blues. Vendredi 28 mars le public a embarqué à bord de la Folk blues revue avant de décoller avec C.J Chénier.

3270 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > ARCHIVES > A Vaulx Jazz 2014 > Le blues dans tous ses états