Actualités / Cultures - mercredi 24 juin 2015

Le foyer du Mas se raconte en BD et en musique

Alors qu’ils ont déménagé dans leur nouvelle résidence il y a deux mois, les anciens résidents du foyer Adoma du Mas du Taureau ont emporté avec eux les souvenirs d’une vie de labeurs, les histoires de chantiers d’une agglomération qu’ils ont aidée à construire et la mémoire d’un quartier qui les accueilli. Autant de récits de vie qu’ils ont partagés avec cinq étudiants de l’école d’art Emile-Cohl et que l’on retrouve aujourd’hui en bande dessinée. “C’est un accompagnement nécessaire pour des gens qui ont beaucoup à dire et à apprendre à une société qui s’interroge au sujet de l’immigration”, a souligné Muriel Joly, déléguée régionale adjointe d’Adoma.  Lundi 22 juin a eu lieu le vernissage de l’exposition qui présente ces planches, à la MJC, avec le soutien de la Ville et du GPV. C’est ému que certains résidents ont découvert leur vie couché sur le papier. “Ce travail de mémoire est essentiel dans la mutation que connaît notre ville, a exprimé l’adjoint à la Politique de la ville, Stéphane Gomez. Autour de ces planches, ce n’est pas seulement l’histoire de Vaulx-en-Velin et du Mas que l’on découvre, mais celle de notre agglomération et de notre pays. Vaulx est fier de ceux qui ont fait notre ville”. La soirée s’est clôt par un concert du groupe Njaxass, dont fait partie le musicien Amadou N’Diaye, un résident du foyer. Une musique chamanique, emprunt d’un héritage culturel métissé. L’exposition est visible jusqu’au 26 juin. M.K

1827 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Cultures > Le foyer du Mas se raconte en BD et en musique