Actualités / Cultures - mardi 03 novembre 2015

Papalagui ou l’étrangeté de l’homme blanc

S’APPUYANT sur le roman “Papalagui” d’Erich Scheurmann, paru en 1920, la compagnie Itchy Feet, propose une création qui mêle danse, théâtre, improvisation et sollicite la participation des habitants. Elle interroge notre civilisation occidentale, nos préjugés face à des modes de vie et des cultures différents, notre vision de l’autre. Elle reprend quelques propos du chef Touiavii, des îles Samoa, décrivant à l’aube du 20e siècle le Papalagui – l’homme blanc – et s’étonnant de ses us et coutumes ; elle les associe à des paroles d’habitants issus pour beaucoup d’autres cultures. Car la création de Winship Boyd, Matthieu Loos, Lebeau Boumpoutou et Emeric Krol se veut interactive, interrogative et joyeuse. Elle a été conçue en partenariat avec la bibliothèque Chassine et le centre social et culturel Peyri, où les artistes sont en résidence ouverte jusqu’au 6 novembre. Différents rendez-vous sont proposés au public avant le parcours spectacle du 13 novembre.

F.M

Atelier lecture-écriture dans le cadre de la création Papalagui, le 6 novembre à 18h, à la bibliothèque Chassine, rue Joseph-Blein.

Spectacle Papalagui par la cie Itchy Feet, le 13 juin à 18h, à la bibliothèque Chassine, rue Joseph-Blein, puis au Centre social Peyri.

1904 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Cultures > Papalagui ou l’étrangeté de l’homme blanc