Démocratie locale / Le Grand Lyon devient la première Métropole de France - mercredi 17 décembre 2014 - (4 images)

En 2020, une assemblée métropolitaine plus politique

“C’ÉTAIT une aventure humaine passionnante”. Voilà ce que retient le conseiller général Stéphane Gomez de son expérience de deux ans et demi à l’Hôtel du Département. Elle s’achève le 18 décembre à l’issue de la dernière cession de l’année de l’assemblée départementale avant la constitution de la Métropole, le 1er janvier. les cantons, dont celui de Vaulx-en-Velin, auront alors disparu de son territoire.

Politiquement, c’est une première étape. la deuxième interviendra en 2020, avec l’élection des conseillers communautaires au suffrage universel direct. Ce ne seront plus des membres des conseils municipaux fléchés comme lors des élections de mars 2014, mais ils seront présentés sur des listes établies par les partis politiques, au niveau d’une circonscription métropolitaine. Il est envisagé que Vaulx-en-Velin soit dans une circonscription qui comprendra aussi les communes de Décines, Meyzieu et Jonage, mais encore faut-il que le préfet du Rhône Jean-François Carenco valide le dispositif.

Un dispositif sur lequel un certain nombre de groupes politiques (gauche, Verts, centre et UMP) reste critique : “Des communes ne seront plus représentées au futur conseil de la Métropole“, regrette par exemple Bernard Genin. Elles le seront en revanche au sein de la conférence métropolitaine de maires qui rassemblera autour du président de la Métropole, l’ensemble des 59 maires de son territoire. De son côté, Hélène Geoffroy souligne que les oppositions politiques ne sont pas forcément un frein au développement des communes. Et la députée-maire de rappeler la réflexion menée avec Décines par exemple, sur la zone maraîchère des deux villes. Elle fut engagée lorsque Décines était à gauche et s’est pour- suivie avec la nouvelle municipalité de droite, “sans anicroche“, affirme Hélène Geoffroy. Certes, la conférence territoriale des maires Rhône-amont (Vaulx, Décines, Meyzieux et Jonage) appelée à perdurer dans la Métropole, n’a pas été réinstallée depuis les élections municipales. Mais elle sera un test grandeur nature en attendant 2020. Rassemblant aujourd’hui trois communes à droite et une à gauche, elle restera, selon la première magistrate de Vaulx, “un lieux où l’on traite des sujets d’intérêt collectif, où l’on exprime des demandes collectives et ou l’on valide les projets de développement de notre territoire“.

J.B

Photos © Marion Parent

1456 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Démocratie locale > Le Grand Lyon devient la première Métropole de France > En 2020, une assemblée métropolitaine plus politique