Actualités / Enfance / Jeunesse - mardi 17 mars 2015

Apprendre le code de la route

L’AMBIANCE est studieuse aux Verchères où un petit groupe de jeunes s’exerce au test du code de la route. Parfois, quelques blagues fusent, l’atmosphère est bon enfant. “Moi je suis en recherche d’emploi. Je ne me suis pas encore inscrit dans une auto-école pour des raisons financières, c’est trop cher. Cet atelier nous est utile, ça nous entraîne au code de la route tout en étant avec les copains du quartier” confie Andy.

Alen, quant à lui, prépare un bac pro. Il suit déjà des cours dans une auto- école, et considère que “c’est un plus”. Mise en place par la Société lyonnaise pour l’enfance et l’adolescence (Slea) et le service municipal Médiation Jeunesse, cette activité s’adresse plutôt à un public en difficulté. “Ce sont les jeunes du pôle projets des Verchères, précise Saber Bouzaiane. Nous en profitons pour faire de la prévention”. “Cela nous permet de les suivre individuelle- ment par rapport aux difficultés qu’ils rencontrent de manière générale”, souligne Mérouane Ben-El-Mekki du service Médiation Jeunesse. Le climat de confiance étant instauré, les éducateurs peuvent compter sur l’investissement des jeunes pour monter d’autres projets. “Ils sont en train de travailler sur la mise en place d’une campagne de sensibilisation aux dangers de la route”, se réjouissent-ils. Ils peuvent ainsi aborder les comportements à risque et dans ce contexte les jeunes gagnent en autonomie et en prise de conscience : “Ils vont aller chercher des panneaux d’informations en préfecture, prendre contact avec tous ceux qui travaillent autour de la sécurité routière”, mentionne Saber Bouzaiane.

Michel Besson, éducateur à la Slea assure les cours de code : “J’ai une double compétence puisque je suis enseignant en code et conduite. Pendant plusieurs années, j’ai travaillé dans une auto-école sociale”, commente-t-il.
Depuis deux ans, dans le cadre de sa mission, il expérimente cette activité qu’il espère pouvoir développer : “J’ai commencé à l’Ecole de la deuxième chance, j’ai aussi ouvert un atelier au centre social Levy. On vient de le lancer aux Verchères et j’espère pouvoir proposer d’autres créneaux dans d’autre lieu de la ville”.

Jeanne Paillard

1865 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Enfance / Jeunesse > Apprendre le code de la route