Portraits / JOURNAL N°113 - mardi 14 avril 2015

Isabelle Blocher-Lebrou, militante de l’éducation populaire

“JE SUIS MILITANTE féministe convaincue”. Mère de trois filles, Isabelle Blocher-Lebrou a trouvé le bon équilibre entre sa vie professionnelle, familiale et associative. En poste à Carco depuis le 26 février, elle assure la fonction d’animatrice responsable en remplacement de Lola Brocot. Elle est aussi chargée, au niveau national, de la section handicap et sexualité du Planning familial. “J’ai travaillé pendant des années au Planning comme conseillère conjugale et familiale et enseignante en prévention santé et environnement”.

Après avoir quitté Strasbourg, sa ville natale, pour suivre son conjoint, Isabelle a tout d’abord retrouvé du travail au Centre d’informations des femmes et des familles (CIDFF) à Rillieux et à Lyon où elle a été responsable du groupe veuvage.

Altruiste, elle ne peut envisager sa vie sans s’impliquer dans des actions d’entraide et poursuit son action militante, cette fois-ci, en tant que bénévole, au Planning familial. “Nous travaillons en direction des personnes handicapées et pour les professionnelles, nous faisons des groupes de paroles. Nous aidons aussi les familles pour qui c’est une vraie souffrance”.

Une appétence pour la vie

Son implication est guidée par un sens de l’engagement particulièrement élevé : “On est dans l’éducation populaire et c’est ce que je retrouve ici. Ca me plaît bien”. Cette sensibilité au monde associatif, aux autres et son appétence pour la vie ne sont pas le fruit du hasard. “J’ai été élevée par mes grands-parents très âgés. Mon grand-père est né en Alsace en 1909. Il a connu la guerre, enfant, participé à la seconde guerre mondiale. Du coup, il m’a appris que chaque instant de la vie compte. Ma grand-mère et lui étaient engagés en politique et dans le milieu associatif”.
Isabelle Blocher-Lebrou a été conquise par la dynamique vaudaise : “J’ai été impressionnée par le nombre d’associations vaudaises installées à Carco. L’équipe est extraordinaire”.

Le poste la motive particulièrement : “C’est polyvalent, nous faisons de l’aide au montage de projets, de l’accompagnement aux associations dans la recherche de subventions, des proposition d’actions communes aux différentes associations”.

Elle rappelle que “Carco est un lieu ouvert à tous. Il ne faut surtout pas hésiter à ouvrir la porte. Lola a déjà fait un travail excellent que nous allons poursuivre en mettant plus encore l’accent sur les droits des femmes et travailler ainsi sur l’égalité”.

Jeanne Paillard

La jeune femme, pleine d’enthousiasme et au sourire radieux, met ses compétences au service des habitants et des associations vaudaises installées à Carco.

1664 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Portraits > JOURNAL N°113 > Isabelle Blocher-Lebrou, militante de l’éducation populaire