Portraits / JOURNAL N°113 - mardi 14 avril 2015

Latifa Lamèche, de l’énergie à revendre

A 29 ANS, cette jeune femme a déjà 13 ans d’animation derrière elle : “J’ai passé mon BAFA à 17 ans. Je fréquentais le centre social du Grand Vire lorsque j’étais enfant”, confie-t- elle. Aujourd’hui, elle en a charge de redynamiser le secteur préadolescent de ce même centre social. “Nous avons déjà enclenché des actions intergénérationnelles avec le service des Retraités. Ca a très bien fonctionné”, souligne-t-elle. Forte de sa maturité et de son expérience, elle est aussi formatrice à l’UCPA.

Latifa n’a pas froid aux yeux, prend la vie à bras le corps et affronte les obstacles avec courage. “Ce n’est pas parce que je suis une fille, petite, face à des grands gaillards que je ne vais pas y arriver. Il faut lever les a priori et les préjugés”, affirme-t-elle avec aplomb. Sa volonté d’aider les jeunes adolescents vaudais “à réussir professionnellement et socialement, à s’ouvrir au monde et être acteurs de leur vie”portera certainement ses fruits.

J.P

1975 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Portraits > JOURNAL N°113 > Latifa Lamèche, de l’énergie à revendre