Cadre de vie / Au fil des missions des agents de prévention - mercredi 03 juin 2015

Zoom sur la sortie de l’école Anatole-France

IL EST TOUT JUSTE 11 heures, jeudi 7 mai. Raymonde Rizoud, arborant son gilet jaune et sa pancarte à la main, est en conversation avec une mère de famille qui attend ses enfants. “Je suis une ancienne élève de l’école Mistral. A l’époque, il n’y avait pas d’agent de prévention à la sortie de cette école. Un copain de classe s’était fait renverser. Je m’en souviens. C’est vraiment un job utile, un vrai service de proximité”, assure-t-elle. Une autre confirme : “Heureusement qu’elle est là, toujours agréable et ponctuelle”.

La ponctualité fait partie de ses obligations et on peut dire que Raymonde est sous haute surveillance. En effet, une fidèle compagne prénommée Izis ne perd pas une miette de ses mouvements, du trottoir à la route et vice et versa. Il s’agit d’une jolie chatte rousse du quartier, devenue la coqueluche des enfants. “Elle vient systématiquement aux horaires de sorties de l’école. Elle fait le travail avec moi”, s’amuse Raymonde. Cette anecdote crée un rapport encore plus chaleureux avec les habitants, comme en atteste le geste d’un enfant lui offrant un bouquet de fleurs fraîchement cueillies.

Ali Maamache, représentant des parents d’élèves, se dit lui aussi satisfait de la présence d’un agent de prévention à la sortie de cette école qu’il réclamait depuis longtemps.

J.P

1882 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Cadre de vie > Au fil des missions des agents de prévention > Zoom sur la sortie de l’école Anatole-France