Actualités / Cultures - mardi 18 septembre 2012

Anan Atoyama, des ateliers danse pour tous

CE QUI MOTIVE Anan Atoyama, chorégraphe et fondatrice de la compagnie Atou, en résidence pour deux ans au centre culturel de Vaulx, c’est d’être “en contact direct” avec la population.Pour elle, danser, ce n’est pas seulement être sur une scène, c’est avant tout “créer du lien à travers les ateliers chorégraphiques”. Une démarche qu’elle a mise en application au fil d’interventions dans toute la ville.“A l’école Courcelles, je suis intervenue dans une classe de CM1. Je leur ai présenté des extraits vidéo de spectacles de la grande chorégraphe allemande Pina Bausch avec qui j’ai travaillé. L’atelier avec les élèves porte à la fois sur les connaissances et sur les pratiques artistiques”.Cette intervention est reconduite cette année. Avec les retraités, Anan Atoyama utilise les techniques de savoir-faire japonais : “Les personnes évoluent en binôme. C’est le même principe que pour l’atelier mères enfants à l’espace Carco et au studio Carmagnole. Le but est de développer d’autres liens à partir du toucher et du regard. Il s’agit de créer un autre moyen de communiquer”.Avec les élèves de l’atelier Gagarine et les lecteurs multilingues, la chorégraphe a expérimenté un travail collectif en mêlant sa propre chorégraphie aux interventions des amateurs qui se sont produits sur scène lors du festival Festiv’aux Amphis. “J’ai beaucoup aimé cette collaboration et j’espère pousser l’expérience plus loin, en créant un véritable spectacle avec les habitants”, affirme-t-elle. D’autres projets sont en gestation, comme celui qui permettrait “d’intégrer un groupe de jeunes à un atelier, à partir de photographies, de vidéos et d’interventions graphiques, autour de notre propre création”. Les seules qualités requises pour participer à ces ateliers : “La concentration, le respect de l’autre et de son espace”, conclut Anan Atoyama, qui présentera sa prochaine création avec la compagnie Atou, en octobre au centre Charlie-Chaplin. J.PPratique : reprise des ateliers le 24 septembre, le lundi de 18h30 à 20h (adultes et les adolescents), au studio Carmagnole, avenue Bataillon- Carmagnole-Liberté. A l’atelier Gagarine, 43 rue Ernest-Renan, le mercredi de 16h30 à 18h. A partir du mois de novembre, d’autres ateliers seront mis en place.

 

J.P

Pratique : reprise des ateliers le 24 septembre, le lundi de 18h30 à 20h (adultes et les adolescents), au studio Carmagnole, avenue Bataillon- Carmagnole-Liberté. A l’atelier Gagarine, 43 rue Ernest-Renan, le mercredi de 16h30 à 18h. A partir du mois de novembre, d’autres ateliers seront mis en place.Contact : compagnie.atou@gmail.com.

1913 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Cultures > Anan Atoyama, des ateliers danse pour tous