Actualités / Cultures - mardi 01 décembre 2015

Jean-Yves Loude, un voyageur au long cours

“MON MONDE, c’est celui du langage”. Inlassable voyageur, Jean-Yves Loude pose ses va- lises à Vaulx-en-Velin, le temps d’une résidence créative à l’association Dans tous les sens. Ethnologue et écrivain aux dizaines de livres déjà publiés, notamment pour un public jeunesse, l’auteur originaire de Lyon a parcouru la planète, du Sahara au Brésil, de Haïti au Pakistan. En long, en large et en travers. Il en retient un goût pour le partage et la découverte d’autres cultures, ainsi qu’une devise : “écrire pour voyager et voyager pour écrire”.

Au travers d’un programme dense d’échanges, sa résidence traitera non seule- ment de la langue, son sujet de prédilection depuis plus de 40 ans, mais aussi du vivre en- semble et de la laïcité, “sujets qui prennent un sens tout à fait évident et urgent aujourd’hui”, note-t-il. Jean-Yves Loude travaillera auprès des enfants, autour de vœux pour la planète, un thème qui vient à point nommé après la COP21. Il recueillera aussi la parole des Vaudais qui servira de base à un spectacle de la compagnie les Artpenteurs. Spectacle qui sera restitué l’an prochain, lors du festival Traces.

 

Des spectacles lors de la résidence

Après une première soirée lecture en guise de lancement de la résidence, le 1er décembre à la Brasserie de l’Hôtel de ville, d’autres rendez-vous sont d’ores et déjà à noter. Le 9 décembre, à 19 heures, à l’occasion de la journée de la laïcité, Jean-Yves Loude présentera le documentaire “Brillant pas brûlant” à la MJC. Ce film résulte d’une précédente expérience qu’il a menée dans une cité populaire du Chambon-Feugerolles (42), durant laquelle la parole a été donnée aux habitantes qui s’étaient improvisées journalistes.

Fin janvier, l’auteur passera une semaine avec les élèves de CM2 des écoles Makarenko A et B, Mistral et Vilar, ainsi qu’avec les 6e de Pierre-Valdo et Aimé-Césaire, pour échanger autour de romans racontant ses expériences lointaines. ça tombe bien, cette année, le programme de 6e aborde le carnet de voyage et Loude est passé maître en la matière. Trois spectacles vivants sont aussi programmés dans la première dizaine de février, au- tour de trois œuvres de l’auteur : “Pépites brésiliennes”, à propos du poète Vinicius de Moraes, “Le port”, sur un réfugié africain et les raisons qui le poussent à partir, et “Princes des Fatras”, une chronique haïtienne. Sitôt la résidence achevée, l’écrivain reprendra son baluchon, direction les Açores pour un long voyage d’écriture.

Maxence Knepper

Pratique : www.loude-lievre.org www.danstouslessens.org

1401 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Cultures > Jean-Yves Loude, un voyageur au long cours