Actualités / Cultures - mardi 20 octobre 2015

Les petites cités Tase, décor de cinéma pour France 3

UNE EFFERVESCENCE inhabituelle s’est emparée du quartier de la Soie, notamment rue Alfred-de-Musset et dans les alentours, au petit matin du 19 octobre. C’est là que se déroule et ce, jusqu’au soir, le tournage d’un téléfilm produit par France 3 dont la date de diffusion n’est pas encore arrêtée, mais qui vraisemblablement devrait être programmée courant 2016. La grisaille matinale sied assez bien à l’esprit du film intitulé Dernier amour et qui retrace l’histoire de Simone Weber, baptisée la Diabolique de Nancy, accusée d’avoir trucidé son amant, Bernard Hettier. Une action située dans les années 80 et qui a nécessité de recréer l’ambiance de l’époque. Une équipe d’environ 70 personnes s’affaire sur les lieux du tournage, sous la conduite du réalisateur Denis Malleval et de son premier assistant Patrick Tixidre. Les rôles principaux sont tenus par Véronique Genest dans le rôle de Simone Weber, Yvan Le Bolloc’h dans celui de son amant, Véronique Kapoïan, incarnant le rôle de la sœur de la meurtrière et Mathias Mlekuz, celui du juge Gilbert Thiel qui a mené l’enquête.

Une ambiance de tournage sereine

Michel Amand, en est le directeur de production. Le choix de Vaulx-en-Velin comme lieu de tour- nage est motivé par plusieurs raisons, explique-t-il : “L’histoire se passe à Nancy, mais il y a déjà une équipe de tournage à Lyon et non pas à Nancy, donc cela limite les frais de déplacement. Et puis, l’action se déroule dans un milieu ouvrier. Le quartier des cités Tase a gardé son cachet des années 80”. L’Ambiance est sereine, sans tension perceptible. “C’est aussi mon rôle de faire en sorte que tout se passe bien, que chacun trouve sa place. Ca fonctionne parce que chacun connaît son travail, et aussi le métier de l’autre et puis on est attentif aux gens”, commente Michel Amand. Un élément d’autant plus important que la journée va être longue. “Un tournage, c’est fatiguant. Il faut compter dix heures sur place et rajouter les temps de trajet”,ajoute-t-il. Après les scènes tournées dans la rue, le restaurant, bien connu des Vaudais, La boule en Soie a servi de cadre pour filmer un déjeuner intime entre les deux amants...

Jeanne Paillard

2423 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Cultures > Les petites cités Tase, décor de cinéma pour France 3