Démocratie locale / Conseil municipal : en 2015, le numérique se développe dans les bibliothèques - mardi 02 décembre 2014

Vifs échanges autour des travaux des écoles

LE RETOUR au conseil municipal des deux élus de l’opposition, Saïd Yahiaoui et Dorra Hannachi, a été l’occasion de relancer le débat, autour de la situation actuelle des écoles vaudaises. Muriel Lecerf, adjointe déléguée aux Marchés publics et aux travaux, a présenté la délibération portant sur la nécessité de mettre en place des bâtiments modulaires provisoires, du fait de travaux prévus pour accueillir l’école maternelle du Chat Perché et deux centres de loisirs, dans le bâti- ment de la Coccinelle. A l’issue de cette lecture, Stéphane Gomez, adjoint au maire délégué à la Politique de la ville a souligné le travail entrepris par la nouvelle équipe municipale dont l’objectif est de “faire bouger les choses et agir vite“. Il a précisé que “les travaux dont il est sujet, ne sont pas des causes nouvelles, mais ce qui est nouveau c’est qu’ils soient enfin traités“. Il a tenu à “féliciter les Vaudaises et les Vaudais pour leur patience, car ils vont devoir supporter les conséquences des travaux pour avoir des équipements qualitatifs, mais aussi car ils ont dû attendre plusieurs années avant que les travaux soient enfin entrepris“. Saïd Yahiaoui s’est montré agacé par les propos de l’élu qu’il a qualifiés d’ironiques. “Je fais partie de l’ancienne équipe municipale. 90% des dossiers que nous avons votés, avec vous, étaient déjà inscrits dans le programme d’investissement, le désamiantage de l’école du Chat perché est une opération que nous avions déjà lancée, pas vous. Il s’agit ici simplement de passer un ave- nant, c’est-à-dire une modification du marché liée à la complexité de l’opération. Ne venez pas nous raconter vos histoires et vos citations un peu énervantes. Je vous mets au défi de faire beaucoup mieux, car nous avons battu des records en terme de masse d’inves- tissements“ a lancé l’élu.

Morad Aggoun, adjoint au maire, délégué au personnel municipal et au logement, défendant tout d’abord “la règle de démocratie qui doit permettre à chacun de s’exprimer comme il l’entend“ a saisi la balle au bond pour répondre à Saïd Yahaoui : “Vous nous avez lancé un défi et j’espère que nous allons réus- sir, car nos écoles sont pour nos enfants et c’est la ville qui va en bénéficier, donc j’espère aussi que c’est ce que vous souhaitez“.

Hélène Geoffroy a profité de ce débat pour réaffirmer que l’école est un axe prioritaire de la politique de la nouvelle majorité : “Nous sommes à un tournant. Ce que nous avons à réussir maintenant, dans ce moment charnière où nous sommes, c’est de construire la cohésion des habitants et l’école en est un vecteur essentiel“.

J.P

1542 vues

Commentaires