Actualités / Enfance / Jeunesse - mardi 02 juin 2015

Dimanches studieux au centre Levy

“KHALED, c’est le brevet que tu prépares toi ? Installe-toi dans la salle du fond, on va te trouver quelqu’un pour t’aider en maths!”, rassure Samia Bencherifa,un plateau rempli de thé, de café et d’une bonne dose de soutien à la main, en accueillant un groupe à l’entrée du centre social Georges-Levy dont elle est coordinatrice du pôle ado. Depuis le 17 mai, il règne un climat des plus studieux les dimanches matin, au beau milieu de la Grappinière. Pour la 3e année consécutive, le centre social propose des séances de révisions pour que les Vaudais se présentent au brevet des collèges ou au baccalauréat, le cœur un peu plus léger. “Plus la date des examens approche et plus le stress commence à monter”, confient Chaïma, Sara et Awatif, toutes les trois en train de se pencher sur Baudelaire, Marivaux et les figures de rhétorique. Bien installées à leur table, elles s’appliquent à potasser les grands auteurs au programme du bac de français, pour en capter toutes les subtilités. Le genre de révisions qu’elles pourraient aisément faire à la maison, mais elle l’avouent, “au centre social, c’est pas pareil”. Même ressenti chez leur voisin Adel, occupé à relire ses cours sur Joachim du Bellay et la poésie médiévale : “Ici, je sais que je ne vais pas être déconcentré par la télévision, la console de jeu ou le portable. Il y a une atmosphère propice au travail et des gens pour m’aider quand ça coince”, explique le jeune homme, en 1re STI à Robert- Doisneau. Ces séances ne sont pas une première pour lui. Il y a deux ans, lors de la première édition, il avait profité du dispositif pour réviser le brevet. “Il y a vrai- ment du résultat. Grâce aux dimanches de révisions, j’avais réussi à décrocher une mention”, note-t-il avant de se replonger dans ses fiches, histoire d’espérer faire au moins aussi bien cette fois-ci.

Les élèves ne sont pas les seuls à trouver des avantages à ces échanges. Certains bénévoles en tirent eux aussi des bénéfices, comme Abdelwahed, qui s’apprête à entamer un master en physique-chimie pour devenir enseignant. “Donner un coup de main à ces jeunes m’aide à être plus à l’aise à l’oral”, insiste-t-il, pointant au passage que “les élèves comprennent très vite quand on prend le temps de leur expliquer” et qu’on leur distille quelques tuyaux bien sentis. Parce que finale- ment, comme le souligne Leïla, professeure d’anglais qui a répondu présent cette année encore, les bénévoles sont davantage là “pour booster les élèves, leur donner confiance et leur dire que tout est possible, plutôt que pour du bachotage pur”. Et le bilan parle de lui même : l’an passé, un seul participant a échoué, et l’année d’avant, tous sont repartis avec le précieux diplôme.

Maxence Knepper

Pratique : Derniers dimanches de révision, les 7 et 14 juin, de 10 à 16 heures. Centre social Georges-Levy, Rue André Werth. Tél, 04 78 80 51 72.

1750 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Enfance / Jeunesse > Dimanches studieux au centre Levy