Actualités / Société - mercredi 07 octobre 2015

Mutations en vue au pôle Carré de Soie

IL Y A DU MOUVEMENT en perspective au Carré de Soie mais rien d’affolant tant que le vide, dû au départ de certaines enseignes, appelle le plein avec l’arrivée d’autres. après Jardiland, c’est donc Castorama qui prévoit son départ. Le groupe Kingfisher parlait, fin mars 2015, de fermer quelques magasins structurellement non rentables en Europe. Le 18 juin, la direction de Castorama annonçait, en comité central d’entreprise, la fermeture de deux de ses magasins : ceux de Carré de Soie et de Val d’Europe (Marne-la-Vallée) ; mettant en avant une situation déficitaire depuis plusieurs années malgré différents investissements et plans de relance. L’enseigne ne devrait cependant pas partir avant la fin du bail (2020). Côté commerces, d’autres changements s’annoncent à plus ou moins courte échéance. Boulanger est en pourparlers pour étendre son activité. Par ailleurs, une partie du site anciennement occupé par Jardiland conviendrait à l’implantation d’une grande surface alimentaire. Ce projet est défendu par la députée maire de Vaulx-en-Velin, convaincue “qu’il faut une locomotive alimentaire” au Carré de Soie. La Ville soutient cette idée qui est aussi dans l’air et dans les cartons d’Altaréa (opérateur et gestionnaire du pôle commercial). une concurrence existe cependant avec les projets commerciaux de la ZAC de Villeurbanne la Soie (ex Yoplait). Les discussions devraient s’engager. Enfin, plus imminente est l’installation de Mini World.

Un pôle loisirs renforcé

Dans la partie ouest du pôle de commerces et de loisirs, une partie de l’ex Jardiland est en cours de démolition pour laisser place à des locaux entièrement neufs et sur mesure, ceux de Mini World Lyon dont le projet est très avancé. Sur 4000 m2, il s’agira du plus grand espace français dédié à la miniature. Richard Richarté et son équipe ont choisi d’y implanter les maquettes construites pendant près d’un an et demi à la Tase. Leurs mondes imaginaires réalisés à l’échelle 1/87e seront à découvrir dès le 1er juillet 2016. S’inscrivant dans la lignée des parcs de miniatures animées implantés dans les pays nordiques, ayant notamment pour modèle le Miniatur Wunderland de Hambourg, Mini World veut devenir l’une des premières attractions touristiques de l’agglomération lyonnaise. outre les trois variétés de paysage déjà conçues (montagne, ville et campagne), le public découvrira au fil du temps d’autres constructions, “en premier lieu celle de Lyon qui devrait être finie dans deux ans environ”, indique richard richarté. Mini World proposera également une boutique, un cinéma 3D, un espace d’exposition et un restaurant de 120 couverts.

L’équipe pensait faire son lever de rideau en décembre, sachant que les trois mondes mi- niatures seront achevés, mais certaines dé- marches ont pris plus de temps que prévu. Néanmoins, aux alentours de Noël, Mini World ouvrira les portes de son atelier situé avenue Bataillon-Carmagnole-Liberté. “Nous serons en capacité d’accueillir 300 personnes par jour, sur réservation”. D’ici là, une nouvelle campagne de financement participatif va être lancée sur la plateforme Ullule. Pourquoi ne pas acquérir une part de rêve et devenir citoyen de ce petit monde, bien plus drôle que le vrai ?

Fabienne Machurat

2405 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Société > Mutations en vue au pôle Carré de Soie