Portraits / JOURNAL N°102 - mardi 04 novembre 2014

Lorris Dessard, le théâtre est son monde

CE JEUNE VAUDAIS élève de cinquième au collège Barbusse nourrit une passion pour le théâtre. Il joue à la MjC, les 6 et 7 novembre, dans “Oscar et la dame rose”, une pièce d’Eric-Emanuel Schmitt. Ce goût du théâtre, Lorris le partage avec sa mère, Valérie Dessard, présidente de la Compagnie Peut-être et sa sœur Fanette, âgée de 19 ans. Pour lui, tout a commencé à l’âge de cinq ans, en jouant dans “Une journée hyper” comédie musicale mise en scène par la Compagnie Peut- être. Dès lors, il a fréquenté des ateliers théâtre : d’abord à l’Allegro, à Miribel, puis à la MjC. “Je suis passé de l’initiation à la création en intégrant l’atelier Créa, nouvellement dénommé les Jeunes pousses de la compagnie, guidé par Olivier Desmaris”, dit-il. Durant ces années, il a interprété de nombreux rôles, des textes de Tchekhov, de Garcia Lorca, de Feydau, de Musset, de Ribes ; il a fait des tournées dans des villes et villages d’Ardèche, dans le cadre de camps théâtre, pendant les vacances de printemps. Aujourd’hui, il joue à la MJC le rôle d’Oscar. “Il y a deux ans, c’est moi qui ai proposé la pièce à Claudine Coqueugniot, comédienne amateure qui est “dame rose” dans la vraie vie. Nous avons fait un mix du film et de la pièce. Cela nous a demandé pas mal de travail”, décrit-il. Lorris a commencé l’apprentissage du texte au début des grandes vacances. Rôle difficile que celui- d’un enfant atteint de leucémie et condamné : “Le sujet est triste, mais l’auteur ne le traite pas de façon larmoyante, il y mêle plein de choses drôles. J’essaie d’être le plus juste, le plus naturel dans le jeu. Et j’ai hâte de jouer devant le public”.

F.M

Photo © Marion Parent

1504 vues

Commentaires

  • nat la couz, le 05/11/2014
    tu es génial petit gars... nous on est fan !...
    bisous de nous
  • DUC Catherine , le 05/11/2014
    Lorris ne déçoit jamais et s'engage toujours plus fort et plus loin ! Avec la passion communicative du thêatre, (mais pas que !) Je crois en lui , et nous sommes une belle cohorte dans ce cas . On y sera pour Oscar et la Dame Rose.
  • Simonklein Annick , le 06/11/2014
    Normal un petit verseau comme toi ne peut être que génial. Continue je suis super super fière de toi. Déjà petit tu étais un sacré clown, normal maintenant que tu sois devenu notre fierté. Bizzzzz

Vaulx-en-Velin > Journal > Portraits > JOURNAL N°102 > Lorris Dessard, le théâtre est son monde