Portraits / JOURNAL N°103 - mardi 18 novembre 2014

Driss-Mehdi Esseid-Salbin, le désir d’être utile

LE VISAGE avenant de ce jeune homme est familier aux jeunes qui fréquentent la Mission locale : depuis près d’un an, Driss-Mehdi Esseid-Salbin travaille en emploi d’avenir à l’accueil. Il estime que ce premier contact est fondamental. “C’est nous qui orientons les jeunes, il arrive que nous les aidions à faire leur CV”. Un rôle qui, considère-t-il, lui va comme un gant : “J’aime bien être en contact direct avec les gens. J’ai grandi ici, moi aussi je suis passé par là”. C’est en effet grâce à son suivi à la Mission locale qu’il a eu connaissance du poste. “Ma conseillère m’a encouragé. Je cherchais du travail, hésitant à poursuivre dans la restauration”. Bien qu’ayant quitté l’école en troisième, à 26 ans, il peut se targuer d’avoir un parcours significatif derrière lui. “J’ai commencé à faire des petits boulots dans les restaurants, du mannequinat à Paris. J’ai aussi été aide-soignant dans une maison de retraite”.

J.P

Photo © Marion Parent

1817 vues

Commentaires

  • Driss Esseid salbin , le 20/02/2017
  • Mehdi Esseid , le 20/02/2017
    Étrange que je me retrouve au RSA : paradoxale ou Article mensonger : rendu et pour fin mars prudhomme

Vaulx-en-Velin > Journal > Portraits > JOURNAL N°103 > Driss-Mehdi Esseid-Salbin, le désir d’être utile