Actualités / Démocratie locale - mardi 16 décembre 2014

Centre social : un projet renouvelé et des habitants à remotiver

LES HABITANTS étaient conviés, mais c’est devant une toute petite assemblée que Marcelo Chaparro, directeur du centre social et culturel Peyri a présenté le projet du centre pour 2015-2019. Cinq habitants, deux membres du conseil d’administration (sur 23) et quelques salariés étaient présents. “Le fait qu’il y ait si peu d’habitants qui se soient déplacés nous interroge, dit Marcelo Chaparro. Ça ne les intéresse pas, ou alors, ils se laissent porter par le centre, en oubliant un élément essentiel : cette structure leur appartient, ils doivent aussi se mobiliser et prendre les choses en main”.

Le directeur des lieux a rappelé le travail effectué depuis un an et demi pour évaluer l’ancien projet social du centre et en élaborer un nouveau. Celui-ci sera présenté à la Caisse d’allocations familiales et constituera la ligne de conduite pour les quatre ans à venir. l’évaluation s’est notamment appuyée sur une enquête portant sur les trois axes de l’ancien projet – pôle de centralité, lieu d’apprentissage et de promotion de la culture – et sa finalité, “Vivre et construire ensemble une communauté de citoyens”. Quatre-vingt deux habitants ont été consultés. Il ressort de l’enquête beaucoup d’éléments positifs mais aussi des points à améliorer. D’où les quatre axes du nouveau projet : développer la connaissance et les savoirs pour aider à l’amélioration des rapports sociaux, familiaux ; aider les parents à être parents ; aller vers les habitants et promouvoir leur pouvoir d’agir ; valoriser les identités sociales et culturelles et le dialogue à travers l’expression artistique. En deçà de ces grandes lignes, le directeur de Peyri présente une série d’orientations. Elle vise à renforcer la convivialité dans les quartiers excentrés, être davantage à l’écoute des besoins des habitants et usagers, encourager et soutenir le bénévolat. Elle invite à s’engager davantage sur le terrain de la solidarité, développer la culture du projet collectif, aménager les horaires pour les gens qui travaillent, réfléchir à une modalité de gouvernance participative... la tâche est vaste, sa réussite est l’affaire de tous. Bien que très impliqué dans la conception de ce nouveau projet, Marcelo Chaparro n’accompagnera pas sa mise en œuvre. Il va rejoindre le Sud de la France où, déjà, une mission l’attend, dans les quartiers Nord de Marseille.

F.M

1433 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Démocratie locale > Centre social : un projet renouvelé et des habitants à remotiver