Actualités / Démocratie locale - mardi 16 juin 2015

Conseil de quartier : retour sur neuf mois d’activité au Pont des Planches

LA VOLONTE du Conseil de quartier était de faire une présentation publique du travail des commissions et d’inviter de nouvelles personnes à rejoindre le Conseil. “Cet organe de réflexion et de transmission compte 70 membres actuellement, ce n’est peut- être pas assez pour représenter les 4000 habitants du Pont des Planches, d’où notre souhait d’ouverture” indiquait Philippe Clément, co-président du Conseil. Les commissions ont présenté l’état de leur réflexion et les avancées envisagées, concernant “l’environnement et le mieux vivre ensemble”, “l’économie, la culture et le patrimoine” et “l’urbanisme”. Les sujets ont été divers, passant de la question du lien entre les industries du quartier et l’emploi local au projet de fête de quartier (place Roger-Laurent le 25 ou 26 septembre) ; de la problématique du marché aux puces aux solutions envisageables à court terme pour réduire les nuisances. sur ce point, Hélène Geoffroy a fait part de “l’action conjointe des polices municipale et nationale qui sera menée dès l’automne. Pas tous les dimanches, mais de façon régulière”.

 

Inscrire le caractère pavillonnaire du quartier
en matière de circulation, le Conseil veut établir une carte des points noirs du quartier et sollicite la contribution des habitants – qui peuvent adresser leurs remarques à dealt@free.fr. s’agissant d’urbanisme, des propositions étaient exposées par Michèle Tortonèse dans le cadre de la révision du plan local d’urbanisme : “Nous souhaitons que l’ensemble du quartier soit qualifié comme une zone permettant un Coefficient d’occupation des sols de 40% de la taille de la parcelle avec une hauteur maximale de 9 mètres autori- sant des petits immeubles R+1 voire R+2. Avec de possibles constructions R+3 le long des voies structurantes (Péri, Cuzin, Picasso, Hénaff )”. Ce pour inscrire le caractère pavillonnaire du pont des planches.

Fabienne Machurat

 

Une intervention houleuse

Francis Sanchez, demeurant rue Louis-Varignier, a profité de la réunion pour dénoncer haut et fort la démarche du Conseil de quartier qui a fait capoter son projet personnel de vente de terrain à un promoteur immobilier pour la construction d’un immeuble. Celui-ci voulait céder sa propriété de 1749 m2 à Noaho, “pour la réalisation d’un bâtiment en totale conformité avec le PLU actuel”, disait-il. La Ville, prenant en compte les arguments du Conseil, a refusé le permis de construire. La discussion avec le promoteur se poursuit néanmoins. “La dernière phase de proposition consiste en un lot de maisons à R+1 associé à un petit immeuble. Le promoteur examine la faisabilité financière du projet”, exposait la maire qui souhaite ne pas surcharger l’école Mistral, ni le stationnement. Une réponse loin de satisfaire l’intéressé.

1513 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Démocratie locale > Conseil de quartier : retour sur neuf mois d’activité au Pont des Planches