Actualités / Démocratie locale - mardi 03 février 2015

La future école Beauverie présentée au conseil de quartier

FACE à une trentaine de participants, la seconde réunion publique du conseil de quartier du centre ville a porté sur la présentation du futur équipement René-Beauverie. “La priorité du mandat reste l’éducation, ont précisé en préambule Liliane Badiou, l’adjointe de quartier et Muriel Lecerf, adjointe aux Travaux. Il y a eu beaucoup de retard et l’école aurait dû sortir de terre lors du précédent mandat. Pour la rentrée scolaire 2014, la ville a scolarisé 3739 enfants en primaire. En 2020,ce seront près de 5000 enfants, d’après les prévisions que nous avons en main”. Afin de favoriser la réussite des écoliers vaudais, la construction de nouveaux équipements est indispensable étant donné que les groupes scolaires actuels sont saturés.
Dans le cadre de la Zone d’aménagement concertée (Zac) de l’Hôtel de Ville, l’école René-Beauverie, du nom d’un ancien adjoint, sera livrée à la rentrée 2018. Elle comportera 18 classes, un relais assistantes maternelles de 10 places, un établissement accueil
du jeune enfant (EAJE) de 30 places, deux classes pré-élémentaires pour les 2-3 ans, 6 classes maternelles et 10 classes de primaire pour les 5-12 ans. Sans oublier des équipements ouverts sur le quartier : un gymnase, une salle d’activité, une salle polyvalente… Autre fait notable, le bâtiment sera à énergie positive(1). L’équipement sera situé sur une parcelle de 8800m2 à l’angle des avenues Gaston-Monmousseau et Gabriel-Péri. Il sera livré pour la rentrée 2018 et son montant estimé à près de
17 400 000 euros. Une partie des fonds prévus pour financer le projet du centre aquatique, annulée par la nouvelle majorité municipale, sera déployée pour financer l’école.
Toutefois, le besoin en équipement scolaire est tel qu’une école en bâtiments modulaires accueillera onze classes sur les anciens terrains de tennis mitoyens à la piscine Jean-Gellet. Il s’agit là, d’une opération provisoire en attendant que le futur groupe scolaire prenne forme. Une solution provisoire pour accueillir les écoliers, le temps des opérations.

“Et le stationnement ! ”
L’assemblée n’a pas tardé à réagir sur la question du stationnement. Un point qui revient ponctuellement lors des réunions du conseil de quartier. “Cette question est problématique, explique Muriel Lecerf. Nous ne pouvons créer 18 classes sans places de stationnement supplémentaires. Des places ont été créées rue du Pré de l’Herpe et un parking provisoire de douze places
sera aménagé pour que les parents déposent les petits. Toutefois, c’est un équipement de quartier et les modes doux sont à privilégier”. Les élues ont par ailleurs assuré que des accueils seront prévus dès 7h30 car certains parents travaillent tôt.
“Pas mal d’enfants arrivent en ville pour les accueillir comment fait-on ?” , a demandé un habitant. “Quatre ZAC
sont en cours, ont souligné Muriel Lecerf et Liliane Badiou. On tente de d’urbaniser de façon raisonnée. Certains
permis de construire ont été bloqués car trop d’immeubles allaient être construits. Nous sommes en retard sur les constructions d’écoles. C’est le cas de l’équipement Beauverie, et au Sud, de l’école Odette-Carthaillac qui porte juste un nom pour le moment”.
Pour en revenir à l’école Beauverie, le projet sera choisi en février par un jury. La validation aura lieu en juin et les premiers coups de pelles dès 2016.

Rochdi Chaabnia

(1) : Batîment qui produit plus d’énergie qu’il n’en consomme.

Infographie © GPV Vaulx-en-Velin

3584 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Démocratie locale > La future école Beauverie présentée au conseil de quartier