Actualités / Démocratie locale - mardi 20 octobre 2015

Village : laissez parler les p’tits papiers

“CETTE ANNEE, on est sponsorisé par Post-it !”,se sont amusés Stéphane Bertin et Fabrice Blaudin de Thé (démissionnaire, voir ci- contre), co-présidents du Conseil de quartier, en ouverture de la réunion publique de rentrée, le 9 octobre, qui a réuni une trentaine de personnes. A nouvelle année, nouvelle organisation : pour en finir avec les débats qui tournent en rond, les membres du bureau ont décidé que désormais, les questions posés, le seraient sur des petits morceaux de papier. Résultat, en 1h30, l’ordre du jour été plié. Cela n’a tout de même pas empêché certains de prendre la parole pour se plaindre de la saleté du quartier ou pour remettre en question l’organisation d’action de soutien aux enfants sans domicile.
Au programme des réjouissances, la restructuration de la rue de la République (“un vieux sujet”, selon l’adjoint du quartier), l’organisation de la fête du Village (possiblement le 24 avril 2016), de la semaine européenne de réduction des déchets et des activités sportives du parc du château.

Des espaces plus verts, une rue Chapuis piétonne, des stationnements supplémentaires et des places (Pasteur, Saunier, Barbusse et Boissier) qui retrouveraient leur statut de places publiques, voilà ce sur quoi la com- mission urbanisme va plancher cette année concernant la voie principale du Village.

A cette occasion, une réflexion a été engagée sur le devenir du château (possiblement classé) et de l’Hôtel du Nord. Nouvel écrin pour la bibliothèque Eluard ? Annexe du Conservatoire ? “Il faut qu’un architecte nous dise ce qu’il est possible de faire pour qu’on ne parle pas dans le vide”, a souligné une habitante.

 

 

M.K

Village : le co-président démissionne

Après une année d’exercice, Fabrice Blaudin de Thé, co-président habitant, a adressé par courrier sa dé- mission à la députée-maire. Il invoque deux rai- sons : le manque de dialogue avec la Ville concernant notamment la liste des associations du Village, et d’autre part, la succession de “propos douteux voire racistes” tenus selon lui lors de réunions. Hélène Geoffroy s’est indignée de tels propos et les condamne fermement. Quant aux relations avec la Ville, elle ajoute : “Nous sommes conscients de ces difficultés, mais créer un service de proximité efficient prend du temps”.

 

1092 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Démocratie locale > Village : laissez parler les p’tits papiers