Actualités / Société - mercredi 20 mai 2015

Aba Dadzie, entre tradition et modernité

TRADITION, métissage et sensualité. C’est le créneau d’Aba Dadzie, créatrice de vêtements, qui redonne aux tissus traditionnels africains, leurs lettres de noblesse, tout en apportant une touche de modernité. le tout, sur mesure. Branchée par les wax et autres kentés depuis sa plus tendre enfance, Aba, petite fille d’une Nana Benz, ces les papesses du tissus qui sillonnent le Togo au volant de leur bolide pour en faire commerce, a suivi des études d’architecture à l’ensal puis d’urbanisme à Grenoble et Milan, la capitale de la mode, avant de se déci- der à vivre de sa passion.

Grâce au soutien du CIDFF et d’Elycoop, elle est parvenue à se lancer dans le monde de l'entrepreneuriat, histoire de “donner une nouvelle direction à sa vie”. C’est surtout au niveau de la comptabilité et de l’élaboration d’un business plan que les deux organismes l’ont aidés. “Elycoop m’a aussi permis d’acquérir de l’assurance”, assure cette maman de 42 ans, qui jongle encore entre son activité et un job d’appoint, histoire de payer les factures. du bavoir pour enfant à la robe de mariée, en passant par le sac à main, les créations d’Aba Dadzie oscillent entre 10 et 800 euros.

M.K

Page facebook : Williamina Kréations

1807 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Société > Aba Dadzie, entre tradition et modernité