Actualités / Société - mardi 20 octobre 2015

Changer le monde avec quelques euros

KETTELIE, 57 ans, est restauratrice de rue dans la banlieue de Port-au-Prince, capitale d’Haïti. Chaque jour, elle propose à ses clients du riz, du maïs, de la friture et des boissons. Son activité, elle l’a développée grâce au soutien de Palmis Mikwofinans Sosyal, partenaire d’Entrepreneurs du Monde, qui lui a accordé huit prêts de 250 euros, en moyenne, depuis 2011. Kettelie a aussi reçu des formations pour mieux gérer son activité : calculer ses prix de vente, planifier ses dépenses, épargner pour ses projets futurs. Elle a par ailleurs été sensibilisée aux bons gestes pour éviter le choléra et autres maladies qui font des ravages dans un pays en pleine reconstruction, cinq ans après le séisme qui l’a dévasté. Depuis, sa vie a durablement changé.

Du soutien plutôt que de l’assistanat

“Avec presque rien, on peut changer presque tout”. Fort de ce leitmotiv, l’ONG(1) Entrepreneurs du Monde déplace des montagnes à travers le globe et permet à des milliers de femmes et d’hommes en situation de grande précarité, d’améliorer leurs conditions de vie, faisant le pari d’appuyer les initiatives entrepreneuriales plutôt que d’être dans l’assistanat. En 2014, elle a épaulé pas moins de 175 838 micro entrepreneurs (88% de femmes) comme Kettelie via ses partenaires locaux, qu’ils soient en Haïti, aux Philippines, au Benin. Dans certains pays comme le Togo, Entrepreneurs du Monde s’attèle à aider les populations les plus marginalisées : veuves, personnes vivant avec un handicap ou le VIH. Fondée en 1998 à Poitiers, l’association a installé son siège à Vaulx-en-Velin il y a quelques mois. “Nous recherchions une zone dynamique, insiste Armelle Renaudin, responsable de la communication et de la collecte de fonds de la structure qui emploi une quinzaine de personnes sur la commune (et 200 dans le monde) pour un budget annuel de 4 millions d’euros. s’installer près de Lyon, l’un des berceaux de l’humanisme, cela avait un sens pour nous”.

S’ils appuient financièrement des micro entrepreneurs – marchandes, couturières, coiffeurs, menuisiers, cultivateurs – et la création de très petites entreprises (TPE), les membres de l’association interviennent aussi autour de l’accès à l’énergie, grand facteur de précarisation dans de nombreux pays, en accélérant la diffusion de lampes solaires, de foyers améliorés à bois et de réchauds à gaz. “On oublie souvent que les particules fines qu’on retrouve quand on se chauffe au charbon, sont la cause de plus de quatre millions de morts par an, soit deux fois plus que le sida et le paludisme réunis, déplore Armelle Renaudin. Sans parler de la déforestation et du coût du bois et du charbon”. Avec la volonté de s’ancrer autant sur le territoire vaudais qu’elle le fait à travers le monde, la structure cherche activement des bénévoles.

Maxence Knepper

(1) Organisation non gouvernementale

Pratique : retrouvez l’association sur la place Bellecour, lors de la semaine de la solidarité internationale, du 13 au 15 novembre. Entrepreneurs du Monde, 4 allée du Textile, 04 72 74 10 86. www.entrepreneursdumonde.org

1614 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Société > Changer le monde avec quelques euros