Actualités / Société - mardi 13 octobre 2015 - (2 images)

Mobilisation autour de 32 enfants sans toit

Les copains de nos enfants dorment dehors, des bébés aussi. Quelles solutions ?”. Tel est le message que des parents et des enseignants des écoles Grandclément et Langevin adressent à d’autres parents pour les informer du sort d’au moins trente-deux enfants à Vaulx-en-Velin. Sur ce nombre, vingt-sept sont scolarisés (à Grandclément, Langevin, Gagarine, Makarenko, Duclos, Barbusse, Valdo) et les cinq autres ont moins de trois ans. Ils dorment dans les parcs, les églises, un garage, une voiture, parmi eux, une petite fille de quatre ans qui a subi une greffe de la cornée et un bébé de 7 mois. Ces enfants et leurs parents viennent d’Arménie, d’Albanie, du Kosovo, du Congo et d’Algérie. La plupart d’entre eux étaient hébergés par Forum Réfugiés. Ce jusqu’au refus de leurs demandes d’asiles. Jugeant la situation inacceptable, des enseignants ont interpellé le préfet.

Suite à sa non réponse, une première réunion s’est organisée avec des parents la semaine dernière”, indique une professeure. Lundi 12 octobre, une deuxième rencontre a affermi la volonté d’engager des actions pour réclamer aux pouvoirs publics “des solutions d’hébergement avant la mise en place du plan froid”. Mercredi 14 octobre, des tentes ont été installées devant les écoles Langevin et Grandclément et une vente de gâteaux solidaire a été proposée à 11h30. Par solidarité encore, une soupe a été organisée lors d'un rassemblement protestataire, vendredi 16 octobre, devant le centre culturel communal Charlie-Chaplin, à l'heure où la députée maire Hélène Geoffroy rencontrait les parents d'élèves des écoles vaudaises. “Nous ne lâcherons pas”, disent ceux qui ont choisi d’être aux côtés des treize familles désemparées.

Fabienne Machurat

1845 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Société > Mobilisation autour de 32 enfants sans toit