Actualités / Société - mardi 15 septembre 2015

Sofrapain, la clé sous la porte

74 EMPLOIS en moins au sud de la commune. Le 31 août, la boulangerie industrielle Sofrapain, filiale de Nutrixo(1), a cessé toute production dans l’usine implantée chemin de Catupolan à Vaulx-en-Velin, l’usine historique créée en 1969. Les résultats positifs au niveau local et le savoir faire n’ont pas infléchi la logique de groupe. Nutrixo a décidé, en avril dernier, du sort de l’usine vaudaise et la mise à l’arrêt de l’une des trois lignes de production de son unité de Trappes (Yvelines). Depuis la réalisation d’un Plan de sauve- garde de l’emploi, fin 2013, et l’ouverture d’une ligne de production à Romans-sur-Isère, début 2014, les ouvriers vaudais craignaient la délocalisation de l’activité et la fermeture de leur usine. Les négociations entreprises ces derniers mois avec les différents syndicats ont conduit à un accord majoritaire signé par tous à l’exception de la CFE-CGC.

En tant que députée, Hélène Geoffroy a accompagné le plan de reconversion. Sur l’ensemble des salariés, deux sont susceptibles de prendre un poste à Romans. Les autres restent salariés de Sofrapain, huit à neuf mois, le temps d’un congé de reclassement.

 

(1) Nutrixo est un des leaders européens de la meunerie industrielle contrôlé par le groupe coopératif Vivescia. Chiffre d’affaire au 30 juin 2014 : 1,2 milliards d’euros.

1922 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Société > Sofrapain, la clé sous la porte