Actualités / Démocratie locale - mardi 16 juin 2015

Un jardin tourné vers les astres

SI DES QUESTIONS budgétaires ont motivé les modifications du projet initial du jardin astronomique, “il a aussi été réécrit au regard de la vie du Planétarium après deux saisons passées depuis sa réouverture. Nous avons aujourd’hui un panel d’activités beaucoup plus étendu ce qui permet de mieux répondre aux besoins. Nous avons pu mettre en place les activités périscolaires, travailler dans le champ social avec les tout petits, les retraités, développer le numérique”, relate Simon Meyer, le directeur du planétarium. C’est donc dans cette logique de fonctionnement et d’ouverture sur le territoire vaudais que doit s’inscrire le jardin astronomique. Dans sa partie privative, il sera doté, d’un observatoire, d’un espace d’accueil de groupes et de restauration, d’une parcelle dédiée aux activités extérieures, de jardins pédagogiques et d’espaces paysagés. Dans sa partie publique, il accueillera les passants avec des jeux pour enfants, un terrain pour les boulistes, des cheminements piétonniers ouverts sur la promenade Lénine.

Développer l’imagination

Selon Simon Meyer, il s’agit d’affirmer encore plus fortement “l’ancrage et l’attactivité du Planétarium sur le territoire vaudais mais aussi au sein de la Métropole afin d’attirer tous les publics”. Les Vaudais pourront s’enorgueillir de posséder un tel équipement unique en son genre en plein centre ville : “C’est un geste symbolique fort qui va permettre de reconnecter les gens à la nature et à la science, de développer l’imagination tant nécessaire pour le monde de demain”, se réjouit-il.

Muriel Lecerf, adjointe au maire tient à insister sur la dimension de démocra- tie participative incluse dans le nouveau projet : “Nous répondons à une demande qui est venue du Conseil de quartier d’associer les habitants à la réflexion en cours notamment sur les jeux d’enfants. Ce projet comporte également une dimension pédagogique puisque l’élaboration du potager se fera en lien avec les écoles, les associations, afin d’observer l’impact climatique sur les plantations. Il s’agira de prendre en considération l’univers dans son ensemble ”. Les travaux devraient débuter au printemps 2016 avec une ouverture à l’automne 2016.

Jeanne paillard

1299 vues

Commentaires

Vaulx-en-Velin > Journal > Actualités > Démocratie locale > Un jardin tourné vers les astres